additifs alimentaires

Additifs Alimentaires et Perte de Poids

Je vais vous parler ici d’un de mes cheval de bataille !!
On commence avec une définition : D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) « on appelle additifs alimentaires des substances ajoutées pour préserver ou améliorer l’innocuité, la fraîcheur, le goût, la texture ou l’aspect des aliments. Certains de ces additifs ont été utilisés pendant des siècles pour la conservation ».

Ces substances peuvent être naturelles ou chimiques. On les voit souvent sous forme de code – E000 – dans la liste des ingrédients des produits issus de l’industrie agroalimentaire. Chaque additif à un rôle précis voici leurs différentes famille : les édulcorants, Aspartame, Acesulfame K, les exhausteurs de goût dont le glutamate monsodé, les agents de texture comme la gélatine ou l’agar agar ou les colorants, cochenille, extrait de paprika, les conservateurs

Réelle utilité ? 

D’après la définition de l’OMS l’intérêt d’un additif est « d’améliorer » le produit dans sa couleur, sa texture ou encore sa conservation et nullement dans sa qualité nutritionnelle, de ce fait, on s’interrogera sur l’utilité réelle de ces substances. Si j’osais, je dirais que les additifs existent pour simplifier la vie des industriels de l’agro-alimentaire, pour que leurs produits soit beaux, appétissant et se conservent plus longtemps et nullement pour augmenter leur qualité nutritionnelle. (Oups j’ai osé… ??)

Faut-il se méfier des additifs alimentaires ?

Plus haut vous aurez remarqué que certains additifs cités sont en couleur, vue de la question vous vous en doutez il faudra réfléchir à la consommation ou non de ces substances.

Déjà, il est important de noter que certains additifs issus du monde animal, pour prendre l’exemple d’un des plus connu, la gélatine, sans mention complémentaire il s’agit généralement de gélatine de porc, il existe aussi de la gélatine de boeuf notamment pour les produits halal (donc végétariens passez votre chemin !).

Concernant les édulcorants, d’après des études, (vous en trouverez une en anglais ici du Professeur SOFFRITTI qui a trouvé une corrélation entre Aspartam et cancers du foie et du poumon chez le rat… mais il en exsite beaucoup d’autres) et suivant un article du Dr Juan Manuel APARICIO RODRIGUEZ généticien pédiatrique dans un hôpital universitaire Mexicain, l’aspartame pourrait provoquer 200 maladies différentes, tumeurs, épilepsie, migraines. Il augmenterait aussi l’appétit, ironie pour un additif que l’on trouve souvent dans les produits « light » et qui, en plus, perturberait le métabolisme du sucre et jouerait un rôle dans l’apparition du diabète de type 2. Sachant cela, dans le cadre d’un régime amincissant, je ne vous conseillerais pas de privilégier des produits “light”, mais plutôt de les éviter !

Qu’en est-il de l’Aspartam ?

L’aspartam est également fortement déconseillé pour les femmes enceintes car ils provoqueraient des malformations fœtales

Pour la petite histoire l’aspartame a été découvert lors de recherche pour la création d’un médicament anti-ulcères en 1965, à l’époque, il avait été prouvé que la substance, en plus de son effet cancérigène, détruisait le système nerveux. 

L’aspartame est finalement autorisé en 1974 aux Etats-unis, autorisation qui sera suspendue un an après par la Food and Drug Administration (FDA) puis de nouveau autorisé en 1981. La même année l’OMS approuve la substance qui sera par la suite autorisée en France en 1988.

Nous ne pourrons pas ici voir un par un chaque additif controversé mais il nous semble important d’en évoquer au moins un autre :

Le glutamate monosodique (GMS),

Celui-ci a énormément de nom, bizarre non ? A moins qu’il faille le cacher…? Il s’agit d’un exhausteur de goût. Le meilleur même, puisqu’il induit une envie presque incontrôlée de consommer les produits qui en contiennent en stimulant les papilles gustatives, oui comme une drogue. Vous n’avez jamais salivé devant le rayon des gâteaux apéritifs ? Ou manger des chips “barbecue” à n’en plus pouvoir…?

Mais ce n’est pas tout, le GMS a également un effet sur le pancréas en ayant tendance à augmenter (voire tripler) le taux d’insuline sécrétée ce qui d’une part induirait un risque de diabète de type 2 et d’autres part inhibe la lipolyse (traduction ? La lipolyse est la destruction naturelles des cellules adipeuses / graisseuses dans un but énergétique). Et comme si cela ne suffisait pas, d’après une étude du Dr BLAYLOCK de 2007, le GMS serait également un “puissant stimulant des cellules cancéreuses”, joli programme n’est-ce pas ?

Je vous mets un lien vers une émission US, qui à l’époque, alertait déjà sur les risques de cet additif.

Maintenant il paraît logique, si vous voulez perdre du poids de bannir cet additif, je vous avoue que ce n’est pas chose facile et que c’est une bataille de tous les jours, regardez dans vos placards et votre réfrigérateur… Ah oui, j’oubliais, et les arômes très souvent cités dans la liste des ingrédients… et oui, ils contiennent du glutamate, d’où l’intérêt pour certains industriels de mettre en avant le fait que leurs produits sont “sans arômes artificiels”…

Pour aller un peu plus loin, un tableau récapitulant les effets des additifs alimentaires controversés les plus répandus.

Additif alimentaire
UtilisationEffets négatifs
ACESULFAME KE950EdulcorantPotentiellement cancérigène Produits « light », médicaments
ASPARTAMEE951EdulcorantNeurotoxique, rôle dans l’apparition du diabète type II, cancers,…Produits « light », médicaments
CHLORURE D’AMMONIUM E510Exhausteur de goûtNausée, vomissements, toxicité sur le foie et les reinsMédicaments, Fabrication des piles…
CHLORURE DE CALCIUME509Exhausteur de goûtTroubles du rythme cardiaque, ulcères,…Fromages, produits en conserve, boissons alcoolisées, plats préparés
CHLORURE DE POTASSIUME508Exhausteur de goûtTroubles digestifs, ulcères, vomissements, hémorragiesSubstitut du sel de table
COCHENILLEE120Colorant rougeHyperactivité, insomnie, asthme, eczémaConfiserie, médicaments
GLUTAMATE MONOSODIQUEAROMESACIDE GLUTAMIQUEGLUTAMATE…E620E621Exhausteur de goûtNeurotoxique, stimulation des papilles gustative, amplificateur de tumeurs, surpoidsDans énormément de produits transformés, impossible de tous les cités
NITRATE DE POTASSIUME252ConservateurCancérigène, essoufflements, vertiges,…Charcuterie
NITRATE DE SODIUME251ConservateurHyperactivité, insomnie, asthme, baisse de tension, cancersCharcuterie
NITRITE DE POTASSIUME250ConservateurHyperactivité, insomnie, asthme, baisse de tension, cancersCharcuterie
NITRITE DE SODIUME151ConservateurHyperactivité, insomnie, asthme, baisse de tension, cancersCharcuterie

Et dans le bio ? 

48 des 300 additifs alimentaires autorisés dans l’industrie agro-alimentaire traditionnelle sont autorisés dans les produits biologiques, la liste est disponible ici. La plupart sont considérés comme inoffensifs pourtant certain controversés sont tout de même autorisés (nitrite de sodium et nitrate de potassium…) il faut donc, même avec le bio continuer à bien décrypter les étiquettes et faire la chasse aux additifs… 

Conclusion

Si le sujet vous intéresse je vous conseille le livre Additifs alimentaires de Corinne GOUGET (FNAC / AMAZON) il vous aidera à choisir quels additifs vous décidez ou non de consommer. Il existe également des vidéos YOUTUBE dont quelques liens sont plus bas.

Mon idée ici n’est pas de vous inquiéter seulement de faire prendre conscience à chacun du rôle de ces substances et des effets sur notre santé alors qu’ils ne servent à l’industrie qu’à rendre les produits plus beau ou plus addictifs…

Evidemment les industries agroalimentaire et pharmaceutique réfutent ces thèses, à vous de vous informer et de prendre en compte ce qui vous semble le plus lucide…

Et dans le doute, ne vaut-il pas mieux s’abstenir ?

Quelques vidéos sur les Additifs Alimentaires :

On est plus des pigeons, Le glutamate : quels sont les dangers ?

Les immangeables, Corinne GOUGET

La vérité sur le Glutamate Monosodique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.